Adama Cissé Sakandé, DSI du Groupe SNEDAI: Un veilleur perpétuel

  • Auteur

    Alexis Kacoubi
  • Publié le

    30 Nov 2016
  • Catégorie

    PROFIL DSI
  • Nbr vues

    1061 fois

Passionné des Nouvelles Technologies, Adama Cissé Sakandé considère les TIC comme l’Alpha et l’Oméga des temps modernes. Directeur des Systèmes d’Informations du Groupe SNEDAI, il juge qu’il n’y a nulle place à l’approximation et à la torpeur dans un monde « où le temps et l’espace sont compressés, où les usages sont redéfinis ». Profil de ce DSI franchement digital…

Dans son bureau au 1er étage de l’immeuble de la Caisse Nationale d’Assurance Maladie (CNAM) où il nous reçoit, M. Cissé Sakandé, l’allure soignée, consulte son agenda via son ordinateur portable. « Je dois honorer un rendez-vous dans 1h30mn, j’ espère qu’une heure vous suffira… », dit-il,on ne peut plus sérieux. La rigueur et le respect de la parole donnée, notre ingénieur informaticien en fait ses valeurs cardinales. « Je crois bien que ces qualités ont été pour beaucoup dans mon ascension dans ce métier très exigent ! », avoue-t-il.


Parcours

Titulaire d’un Bac scientifique, M. Cissé Sakandé a tout de suite opté pour l’Institut supérieur de l’informatique(ISI) de l’INSET où il ressort avec un diplôme d’Analyste Programmeur.« Pendant un an, j’ai forgé ma technicité sur le terrain avant d’entrer,via concours, à l’Ecole Supérieure des Ingénieurs Informaticiens (ESII) de l’INSET - Yamoussoukro où je suis sorti 3 ans après, avec un diplôme d’Ingénieur Informaticien, dominance réseau informatique », raconte-t-il un tantinet nostalgique, sans omettre l’ obtention de son diplôme en Master Marketing Management à l’ ISM de Dakar.Consultant informatique, chef démission, directeur technique et directeur des systèmes d’intégration,M. Cissé Sakandé a gravi une par une,mais à grande vitesse les marches de la technologie informatique à MCG International (représentant d’Oracle dans toute l’Afrique francophone) où avec son programme innovant, OVS, il réussit à rendre « Oracle » accessible à toutes les entreprises.La Société générale de banque en Côte d’Ivoire (SGBCI), le groupe Sanofi-Aventis (aujourd’hui Sanofi) et Vlisco vont tous bénéficier de son expertise et de ses compétences en informatique.« A Uniwax, filiale du Groupe Vlisco par exemple, avec des collègues Hollandais et Ivoiriens, j’ai réussi en moins de 5ans, à mettre en place un système informatique qui a permis la réduction des coûts de production de l’ordre de 25% », rappelle-t-il avec fierté.


D’une posture de technicien centré sur la gestion du réseau informatique et le bon fonctionnement des serveurs (...), le DSI se rapproche désormais d’une fonction d’orchestrateur et de partenaire stratégique...

Le 1er janvier 2015, il atterrit à SNEDAI Groupe qu’il qualifie de leader Ivoirien des solutions d’identification et de sécurisation où il est en charge de tout ce qui est système informatique et technologique.


Perspectives DSI

Dans notre société actuelle avec l’émergence de nouvelles opportunités M. Cissé Sakandé estime que le rôle du DSI doit évoluer :« D’une posture de technicien centré sur la gestion du réseau informatique et le bon fonctionnement des serveurs,auquel les métiers faisaient appel pour la construction d’outils adaptés à leurs besoins, le DSI se rapproche désormais d’une fonction d’orchestrateur et de partenaire stratégique, facilitant l’intégration de solutions du marché et la recherche de nouveaux revenus ».Pour ce membre influent du Club des DSI-CI, la compétence du DSI devra donc « être technique mais beaucoup plus managérial. Il doit innover et savoir s’adapter en permanence ».Dans son positionnement, ses idées,sa stratégie ainsi que le modèle.

opérationnel de ses équipes, M. Cissé Sakandé préconise « souplesse et innovation » de la part du DSI.« Finie la période où la DSI était perçu comme un centre coût…Le DSI doit se positionner en leader de la stratégie IT et surtout en prescripteur de la transformation digitale, maîtrisant l’ensemble de ses enjeux pour accompagner tous les métiers de l’entreprise sur une trajectoire commune. Ce qui fait de lui le berger qui conduit les équipes sur les sentiers du digital. Par ailleurs, la communication doit être un élément clé des activités du DSI, pour défendre auprès des dirigeants la trajectoire de son organisation IT mais aussi pour se faire le porte-parole de son entreprise à l’extérieur autour des sujets du numérique », soutient-il.


Finie la période où le DSI était perçu comme un centre de coûts. le DSI doit se positionner en leader de la stratégie IT et surtout prescripteur de la transformation digitale...

M. Cissé Sakandé affirme aussi que du fait que le DSI doit connaître le fonctionnement de toutes les autres directions de l’entreprise pour mieux apporter son support à leur évolution,le DSI d’aujourd’hui a vocation à diriger des Business Unit voire une entreprise à part entière.Au demeurant, c’est clair, pour M. Cissé Sakandé, défini aujourd’hui comme le Directeur des Systèmes d’information,le DSI sera demain le Directeur des Systèmes de l’Innovation.

AUTRES ARTICLES